Manga Maniac

Créons notre propre manga !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Furi Curi ( FlCl )

Aller en bas 

Notez-le !!!
Tb
0%
 0% [ 0 ]
B
100%
 100% [ 1 ]
S
0%
 0% [ 0 ]
F
0%
 0% [ 0 ]
I
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Kuroicloud666
Super saïyan Légendaire
Super saïyan Légendaire
avatar

Masculin Nombre de messages : 204
Age : 29
Localisation : En Belgique, dans une maison, sur ma chaise de bureau, devant mon pc, ...
Loisirs : Mangas, animes, jeux vidéos (rpg), ...
Date d'inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Furi Curi ( FlCl )   Ven 11 Aoû - 15:29

SCENARIO :


Naota traîne dans les rues avec sa batte et le poids d'un vécu qu'il n'a pas, à la recherche d'air frais. Et pour oublier le départ soudain de son frère.

S'il ne désirait au fond qu'un peu de tranquillité, il sera déçu avec l'arrivée de l'hallucinée Haruka, demoiselle qui ne semble pas d'ici et se verra embauchée comme femme d'intérieur chez Naota.

Depuis. La vie suit son cours. Mais à contre-sens.

COMMENTAIRES :


KAMÏ : Parole de poule.
De la folie, voici un grain.

Un an après le déjanté Excel Saga du studio J.C. Staff, la Gainax décidé de répliquer. En quelques sortes. Et trouvera des complices au sein d'I.G. Production. Mais que peut engendrer cette furieuse bande d'otakus coupables respectivement des innovants Kare Kano et Blood The Last Vampire ; si ce n'est un fruit. Celui de la déraison.

Fuli Culi, Furi Curi ou Fooly Cooly ? Mais fou à tous les coups.

Un peu comme voir Thom Yorke en pleine crise d'épilepsie interprétant sur scène Idioteque.

Cet enfant qu'on hésite à interner d'urgences est un trip visuel bien difficile à saisir, comme impalpable à dire vrai. Au milieu de tout ça, dans cet hôpital psychiatrique sans mur, Naota déambule, une batte de base-ball à la main, nonchalant, désabusé. Chassant l'ennui avec bien du mal, il parle de tout et de rien avec Mamimi, la lunatique petite amie de son frère, un frère parti loin. Mais un jour c'est le choc. Ainsi, sa rencontre avec Haruko en est un et ce dans les deux sens du terme. De plein fouet. Il fera la brutale connaissance de son improbable scooter et de son inséparable guitare électrique. Dès lors, Naota en a plein la tête. Là aussi dans les sens propre et figuré du terme. D'une bosse, conséquence du choc, sortira tant de choses ; mecha, monstre et autres objets peu ordinaires. Depuis, la vie de Naota aussi le sera. Peu ordinaire.

" Même si le ridicule ne tue pas, autant éviter les risques. "

Que signifie " fuli culi " ? Une sclérose psychogène typique de la puberté ou bien une maladie qui donne des cornes aux enfants qui jouent les adultes -comme le prétend Haruka déguisée en infirmière- ? Le nom d'une recette à base de curry ? Une expérience de la Medical Mechanica ? Une invention langagière de la même Haruka ? La manifestation d'un corps ayant accumulé larmes, angoisses et coups de sang finissant par exploser littéralement dans un éclat de chair frontale ? Ou bien peut-être juste Kazuya Tsurumaki et ses compagnons qui s'amusent, ni plus, ni moins avec ce récit non-sensique.

Les deux studios sous acide nous démontre qu'ils sont toujours aussi otakus (le père de Naota, fan de cosplay, se prenant pour Lupin le temps d'un épisode) et amoureux de délires graphiques. Après ce qui semble être la plus grande réussite esthétique de la Gainax à savoir Kare Kano, ils décident de pousser encore plus loin leurs idées, reprennent quelques minutes durants la structure graphique de la série américaine South Park ou bien se fendent de scènes réalisées en forme de manga " animé ", passant d'un cadre à un autre avec hystérie. Toujours. On sort même un temps de la série, le père de Naota parlant indirectement aux spectateurs ahuris que nous sommes. Ou que nous sommes devenus entre temps. Mais la saturation a déjà pointé son nez chez certains.

Même si on appréciera la justesse de traitement quant aux personnages de Naota, bien sûr, mais aussi et surtout de Ninamori, la fille du maire qui doit affronter une crise familiale pesante ; elle apprend que ses parents sont sur le point de divorcer et connait l'identité de la maîtresse de son père. Mâture pour son âge, elle simule l'indifférence, assume la responsabilité de déléguée de classe et l'affiche et premier rôle d'une pièce de théâtre.

On regretta que cette justesse soit (trop) régulièrement écrasée par l'hyperactive Haruka et le sur-réalisme du récit.

Délirant, donc. Incompréhensible, souvent.

FLCL ne laisse pas indifférent, il va sans dire.

A voir pour le plaisir des yeux.
Surtout. 8/10


----------------------------
J'ai qu'une chose à dire : "accrochez vous!"
Cette série complètement déjanter se barre dans tt les sens enchaine gag sur connerie, on ne sait plus ou donner de la tête !!!
N'essayer m^me pas de comprendre l'histoire , il n'y en a po !!!!
On enchaine surprise sur surprises !!! ( un robot ki sort du fronts d'un gamin s'étant fait frappé par un guitare sur le front et ayant eu une bosse juste avant !!!!
c'est le délire total !!!
Pour votre plus grand plaisir, je vais essayer de vous mettre 2-3 amv !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/profile?user=kuroicloud666
 
Furi Curi ( FlCl )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ANIME] Furi Kuri (FLCL)
» amv FLCL preview
» FLCL
» FLCL
» Omoi, omoware, furi, furare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Maniac :: Les mangas-
Sauter vers: